Poésie sous plastique


Nombres premiers




7.
12.
800.
6.
16.

Je passe
Sans tourner la tête
Je marche droit là où je suis
Chaque jour
Chaque semaine
Chaque mois
Chaque année

7.
98.
53.
68.
90.
11.

J'avance ici
Ils se sont effacés sous mes pas
Je ne sens pas le temps arrêté
Je marche ici
Ils ont disparu sous l'air que je respire
Je passe et elle n'existe pas
La farine fumeuse des décombres
Je respire ici
Sans l'odeur des viscères
Oubliées au centre de la chaleur soudaine
Je n'entends rien
Les cris se répandent par le bas, il fait si doux
 Leur vent, je ne le sens pas
La panique, l'état du sommeil
Le renouveau de l’épouvante
Je n’entends pas les cris, je n’entends pas les cris

Je lis 6
6 morts dans une explosion
Dans une ville
Je lis 6 morts dans un attentat
Les cadavres n’ont pas de voix, ils s'enfoncent
Hommes, femmes, enfants pareils
Sans qu’aucun de mes sens ne s'égare
Pas même le froid

6
C'est peu

6
C'est ça

Et ça n’a pas assez de poids
Pour que ce soit un peu ça, moi
Je marche, c'est assez simple
La chair
Est
Muette
Et 
Propre
La mort
Est
Nette

76.
93.
5.
23.
5.


Étonnée à peine par la légèreté
Des
Dépouilles
Sans
Agonie
Privées du temps qui plisse
Passe
Avant que ça se
Taise
Que bien pleine
La mort
vienne
Travaille de ses mains
Et passe
Lisse

Entre les débris et les hurlements
Je viens
Et passe
Lisse
J'oublie mes mains
6, c'est ça, ça n'a pas de
Poids
 
Choc
Chocs
Ils appellent
Alors
Je vais les porter
Un par un
D'abord 6, dans le calme
Pour les mesurer
Les coucher là
Autour de moi
Pour commencer à pouvoir les

Compter
Compter
Compter
Compter
Avant de dormir
6 morts dans une explosion
Dans une ville
Chaque jour
Chaque semaine
Chaque mois
Chaque année

Les allonger, m'étendre
Tenter de les tenir en moi
Jusqu’à ne plus avoir de place pour respirer
Reprendre leur souffle
Leur rendre des comptes
Couchée à leur oreille, rétablir chacun dans son obscurité
Lui restituer la mort, la mort incandescente
Déployer mon devoir sous ses pieds
Envelopper chaque cadavre
Dans les bras uniques de ce qu'il attend
Sa  dissimilitude




Nombres Premiers


Août 2010