Poésie sous plastique


Casual




La gueule grande ouverte
Basculant dans sa surchauffe
L'avènement, l'évènement
Le temps évanescent du commentaire démocratique !
L'hémorragie nous submerge
Tant de jouissance
Le grand nombre s'ouvre les flancs
Qui devient le divin enfant de la cybernétique
En quarante mots, le maximum
Le sort du monde
Et puis ça dort tranquillement
Après
Quand règne qui règne sur des foules d'amis
L'esthète se consterne
L'expert s'immole
L'intellectuel se répudie
Broyés par le nombre
Étouffés sous la masse
Qui les écoute ?
 Le grand nombre parle
En reveux-tu ?
Tout à fait parfait
Le Triste Savoir
Celui des vibromasseurs et des chips





Casual


27 Juillet 2012